Parlons argile 1 : « Terre »

Le terme « terre » est utilisé par les potiers pour désigner l’argile ou le plus souvent une pâte céramique, soit un mélange élaboré à partir de plusieurs argiles naturelles ou recomposé à partir de matières premières dans le but d’obtenir et de pouvoir reproduire des propriétés physico-chimiques particulières.

argile sur le tour

L’argile provient de la décomposition des roches granitiques : les roches magmatiques érodées par des forces mécaniques et chimiques pendant des millions d’années perdent leurs matières solubles et laissent de fines particules qui se déposent sur place ou sont emportées par les vents ou les eaux avant de se déposer en couches sédimentaires. Ce sont les particules d’argiles.

Les argiles sont composées de silice, d’alumine et d’eau, liées chimiquement, auxquelles s’ajoutent divers minéraux et éléments organiques en fonction des chemins qu’elles suivent lors de leur formation.
La silice et l’alumine étant les principaux composants de la croûte terrestre, il existe quantité d’argiles différentes un peu partout sur Terre.

Les anciens hauts-lieux de la poterie se situaient à proximité de veines d’argile exploitables. Même s’il reste possible de trouver des argiles dans la nature et de les utiliser après une préparation convenable si leur plasticité est suffisante, aujourd’hui les potiers utilisent majoritairement des pâtes du commerce. Ces pâtes sont constituées de mélanges d’argiles sélectionnées pour leurs différentes caractéristiques (dégraissant, réfractaire, fondant, etc.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*